Révision de la Constitution: El Bina salue les propositions sur le renforcement de la surveillance des élections

Publié le : lundi, 18 mai 2020 14:45   Lu : 121 fois

ALGER - Le mouvement national El Bina a salué, dimanche, par la voix de son vice-président, Ahmed Dane, les propositions "positives" que renferme l’avant-projet de révision de la Constitution, notamment en ce qui a trait au renforcement de la surveillance des élections, la constitutionnalisation de la lutte contre la corruption, et la promotion des "acquis" dans le domaine des libertés.

Invité de la télévision algérienne, M. Dane a affirmé que le mouvement "salue les propositions positives que renferme l’avant-projet de révision de la Constitution, notamment celles inhérentes au renforcement de la surveillance des élections, à travers la constitutionnalisation de l'Instance indépendante de surveillance des élections et de l’Organe National de Prévention et de Lutte contre la Corruption (ONPCL), outre le renforcement des prérogatives de la Cour des comptes et la promotion de nombreux acquis dans le domaine des libertés".

M. Dane a souligné que sa formation était "favorable" à la soumission de l’avant-projet de révision de la Constitution au débat et à l’enrichissement par la présidence de la République, au moment où le pays traverse une conjoncture particulière, en raison de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

A cet effet, il a appelé l’élite et la classe politique à l’impératif de "formuler des propositions fortes à même de concourir à l'édification d’une Algérie nouvelle", ajoutant que parmi "les points positifs de ce projet politique est qu’il s’agit encore d’un avant-projet, à soumettre au débat et à l’enrichissement, voire à la révision".

Concernant la proposition de création du poste de vice-président de la République contenue dans cette mouture, le Mouvement El Bina suggère que "le vice-président ne soit pas nommé mais élu avec le président de la République". Il propose également "l'abrogation du tiers présidentiel au Conseil de la nation pour mettre fin à toute obstruction à la législation", explique M. Dane.

Evoquant le volet Justice, M. Dan a précisé que son parti proposait d'associer des avocats et des notaires aux "institutions et conseils judiciaires", notamment ceux qui "veuillent à consolider l'indépendance de la Justice", soulignant que son parti "ne se soucie pas de la nature du régime politique" qui sera établi dans la prochaine Constitution, autant qu’il tient à ce que ce dernier "soit démocratique, respecte et invoque la volonté du peuple".

Après avoir déploré "l'omission" par la mouture de révision de la Constitution du volet économique, il a appelé à accorder une extrême importance à "la protection de l'école nationale contre l'instabilité politique" dans la prochaine Constitution, insistant sur la nécessité "d'uniformiser la langue amazighe et de poursuivre son intégration dans les différents domaines".

M. Dane s’est dit ne pas s'opposer "à la soumission de la prochaine révision constitutionnelle au débat au niveau de l'Assemblée populaire nationale (APN) actuelle, à condition de soumettre ce texte, par la suite, "à un référendum populaire".

Révision de la Constitution: El Bina salue les propositions sur le renforcement de la surveillance des élections
  Publié le : lundi, 18 mai 2020 14:45     Catégorie : Algérie     Lu : 121 foi (s)   Partagez