Journée de la protection civile: doter le secteur de moyens matériels et humains qualifiés

Publié le : lundi, 01 mars 2021 21:12   Lu : 60 fois
Journée de la protection civile: doter le secteur de moyens matériels et humains qualifiés

ALGER - Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a affirmé, lundi à Alger, que le secteur de la protection civile s'inscrivait en tant que "priorité" dans l'élaboration des politiques et stratégies des pays, ajoutant que son ministère "ne ménage" aucun effort pour le doter des moyens matériels et humains qualifiés.

Dans une allocution lue en son nom par l'inspecteur général du ministère de l'Intérieur, à l'occasion de la célébration de la journée internationale de la protection civile (1 mars), au niveau de l'unité nationale d'instruction et d'intervention à Dar El Beida, M. Beldjoud a souligné que le secteur de la protection civile s'inscrivait désormais en tant que "priorité" dans l'élaboration des politiques et stratégies des Etats en matière de prévention et de gestion des catastrophes dans le cadre du développement durable".

Le ministère "ne ménage aucun effort pour doter ce secteur des moyens matériels et humains qualifiés, en sus de garantir les conditions idoines à ses éléments pour s'acquitter pleinement de leurs missions", a-t-il indiqué.

Pour M. Beldjoud, le secteur se distingue désormais par "un haut sens de professionnalisme" dans la prise en charge des accidents et l'accompagnement des grandes manifestations, ainsi que lors des catastrophes comme les tremblements de terre, les inondations, les incendies de forêts et les accidents industriels enregistrés sur les plans national et international.

Le ministre a rappelé, dans ce sens, la participation des éléments de la protection civile, dans le cadre de la solidarité internationale, aux interventions menées lors des tremblements de terre au Mexique, au Salvador, en Turquie, en Egypte, en Iran, au Maroc, en Inde et au Népalet des incendies de forêts en France, des inondations au Soudan, et lors de l'explosion du port de Beyrouth (Liban).

"Il s'agit d'autant de sinistres et de catastrophes ayant permis aux équipes de la protection civile algérienne de perfectionner leurs compétences et de renforcer leur place parmi les autres pays", a-t-il soutenu, ajoutant que l'Algérie compte parmi les premiers pays à avoir cru en la politique de l'Organisation internationale de la protection civile (OIPC) en matière de prévention et de gestion des catastrophes dans le cadre du développement durable.

"Grâce à son sérieux et à son professionnalisme, l'Algérie qui a rejoint l'organisation en 1976, a présidé le conseil exécutif pour 10 années consécutives, avant d'être plébiscitée par la majorité des membres en tant qu'Etat membre au Conseil exécutif jusqu'en 2024", a également rappelé M. Beldjoud.

De son côté, le Directeur Général de la protection civile, le colonel Boualem Boughlaf a fait savoir que "la protection civile fait partie des dispositifs de l'Etat qui ont un rôle primordial dans la préservation de l'économie nationale, à travers notamment ses interventions quotidiennes pour l'extinction des feux urbains et industriels, en sus de ses interventions visant à protéger les ressources forestières, les récoltes agricoles et les palmeraies contre les incendies pour préserver la sécurité alimentaire des citoyens.

Et d'ajouter que les services de la Protection civile, à travers toutes les wilayas du pays, contribuent à la préservation des différentes institutions en veillant au respect, par ces dernières, des normes de sécurité et de sûreté contre les risques d'incendies et d'explosions, souligne le même responsable.


Lire aussi: Asphyxie: 126 personnes décédées et plus de 2000 secourues en 2020


Rappelant que ses services élaborent des études sur les risques au sein des établissements et effectuent des visites de contrôle des différentes institutions dans l'objectif de s'enquérir de l'application des normes de sécurité, M. Boughlaf a fait état de l'étude, en 2020, de 366.755 dossiers et de 37.782 visites de prévention et de contrôle, outre la participation à 20.885 réunions et 1.262.595 interventions sur le terrain".

Rappelant que les pays membres de l’OIPC ont choisi cette année de célébrer cette journée sous le slogan "Une protection civile forte pour préserver l'économie nationale", le même intervenant a fait savoir que ses services sont chargés également de l'organisation d'exercices pratiques annuels avec les différentes institutions en vue de s'enquérir de l'opérationnalité des équipes de prévention et de sécurité pour faire face aux risques entourant leurs institutions".

Il s'agit également de la programmation de campagnes de sensibilisation aux risques encourus tout au long de l'année, au profit des fonctionnaires de ces institutions en particulier et des citoyens en général.

A cette occasion, le DG de la protection civile a affirmé que l'intérêt accordé par les hautes autorités à ce secteur avait donné ses fruits sur le terrain au niveau national et international, notamment à travers l'efficacité dont il a fait montre au niveau national en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19 ou au niveau international, à travers la solidarité internationale, à la faveur de ses différentes interventions lors des catastrophes qui ont frappé certains pays.

Lors de cette célébration, qui s'est déroulée en présence du wali d'Alger, de la présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA) et des cadres d'Etat militaires et civils, une vidéo sur les activités de la protection civile a été diffusée, outre la remise des grades, la distinction des familles des victimes de la Covid-19 et la distribution des décisions d'affectation de logements AADL.

Journée de la protection civile: doter le secteur de moyens matériels et humains qualifiés
  Publié le : lundi, 01 mars 2021 21:12     Catégorie : Algérie     Lu : 60 foi (s)   Partagez