Ouargla: début du vote dans les bureaux itinérants déployés à El-Borma 

Publié le : jeudi, 29 octobre 2020 09:56   Lu : 0 fois

EL-BORMA (Ouargla)- L’opération de vote a débuté jeudi à 08h00 dans les bureaux de vote itinérants déployés à travers la daïra frontalière d’El-Borma (420 km Sud-est d’Ouargla) pour le référendum sur le projet d’amendement de la Constitution, a constaté l’APS.

Il s’agit de six (6) bureaux de vote itinérants désignés pour plusieurs localités, à l'instar de Skaksa, El-Guelta, El-Mengaâ, Hassi-Berkine, Rourdh El-Baguel, Bir-Lahreche et autres, destinés à plus de 7.600 électeurs et électrices inscrits sur leurs listes, a affirmé le coordinateur de la délégation de wilaya d’Ouargla de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Ali Chemsa, en marge du lancement officiel du vote avancé réglementairement de 72 heures.

Ces bureaux sont dotés de l’équipement nécessaire pour permettre aux citoyens parmi les populations nomades et aux électeurs dans les zones enclavées de cette région jouxtant les frontières algéro-tunisiennes ainsi que le personnel militaire qui y est déployé, de s’acquitter de leur droit civique dans de bonnes conditions, a ajouté M. Chemsa.

Les moyens humains et logistiques ont été mobilisés pour assurer un "bon" déroulement de cet important rendez-vous de référendum pour le projet d’amendement de la Constitution, a-t-il souligné.

Le corps électoral des bureaux itinérants dans la daïra d’El-Borma représente plus de 60% du corps électoral de cette collectivité frontalière, composé de 10.711 électeurs et électrices répartis sur 14 bureaux, selon les données de la coordination de la délégation de wilaya d’Ouargla de l'ANIE.

La wilaya d’Ouargla compte un corps électoral de 372.277 électeurs inscrits au niveau de 205 centres électoraux coiffant 951 bureaux de vote à travers ses 21 communes, y compris les six bureaux itinérants d’El-Borma, selon la même source.

Face à la crise sanitaire du nouveau Coronavirus (Covid-19), une série de mesures préventives visant à contenir la diffusion du virus a été prise, en application du protocole sanitaire signé conjointement par l’ANIE et le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour la tenue de la consultation référendaire, le 1er novembre, sur le projet d’amendement de la Constitution, afin d’éviter toute propagation du coronavirus, a-t-on indiqué.

Le protocole comprend notamment des consignes sanitaires obligatoires, dont le port du masque, le respect de la distanciation physique entre les individus dans tous les bureaux de vote, a-t-on signalé à la coordination locale de l’ANIE.

Ouargla: début du vote dans les bureaux itinérants déployés à El-Borma 
  Publié le : jeudi, 29 octobre 2020 09:56     Catégorie : Régions     Lu : 0 foi (s)   Partagez