Vieux Souk Graba: une destination privilégiée des Bel-abbessiens

Publié le : mercredi, 08 mai 2019 13:01   Lu : 5 fois
Vieux Souk Graba: une destination privilégiée des Bel-abbessiens

SIDI BEL-ABBES - Avec l’avènement de chaque Ramadhan, le vieux souk de Graba, dans la ville de Sidi Bel Abbès, devient la destination privilégiée des citoyens qui y affluent des quatre coins de la wilaya pour acquérir, à prix compétitifs, ce dont ils ont besoin en ce mois sacré.

Ce marché populaire, où une affluence notable des habitants de la ville et des autres daïras est constatée, permet de répondre aux besoins de tous en termes de provisions, à des prix adaptés au pouvoir d’achat des citoyens, et de satisfaire les demandes des ménagères les plus exigeantes.

Tout visiteur de souk Graba ne peut en sortir les mains vides. On y achète forcément quelque chose, tant l’offre est variée et la tentation trop grande. Les produits de consommation sont en abondance dans les magasins, sur les étals, mais encore à même la chaussée où de jeunes crieurs viennent proposer leurs marchandises faisant un peu d'ombre aux marchands ambulants.

Les offres sont énormes pour les denrées alimentaires, les fruits et légumes frais, les viandes blanches et rouges, le poisson, les herbes aromatiques, les épices, le pain fait maison et autres pâtes traditionnelles.


Lire aussi: Ouverture de 530 marchés de proximité en prévision du mois de Ramadhan


Ammi Mohamed, retraité de l’enseignement, estime que ce marché a été de tout temps une destination privilégiée des familles bel-abbessiennes pour la variété de ses produits proposés à prix abordables. A l’approche du mois sacré, les étals sont garnis de toutes les marchandises, même les produits très demandés comme les fruits secs, les arachides et les gâteaux orientaux.

Les marchands d’épices sont également très sollicités dans cet espace commercial où les couleurs et les saveurs de mélanges sont constamment présentes. Ces épices, importées de pays lointains, sont indispensables, durant le mois de ramadhan, pour les plats traditionnels mitonnés par les ménagères soucieuses de garnir Dame table de la rituelle et indétrônable "H'rira", soupe onctueuse qui caresse les papilles et l'odorat par les effluves subtils qui s'y dégagent se mélangeant à d'autres mets dont le plat sucré à base de pruneaux secs et la "kefta", boulettes de viande hachée bien assaisonnées avec divers ingrédients.

Pour Hadja Yamina, résidante au quartier voisin de Hai Graba, les senteurs des épices se répandent encore plus que d’habitude et partout à l'approche du mois sacré de Ramadhan. Les marchands veillent à alimenter leurs stocks en produits frais et à faire sur place des mélanges dont le goût donne la saveur aux plats traditionnels.

"Le mélange d'épices ‘Ras El Hanout’, (grains de Nigelle) préparé sur place, confère une saveur distinctive à la H'rira de Sidi Bel Abbès", souligne Hadja Yamina, une parfaite cordon bleu.

 

L'hygiène, maitre-mot

 

Ce marché est composé d’une aile réservée aux boucheries. Tous types de viandes rouges et blanches y sont exposés de façon "artistique". Les bouchers répondent avec doigté aux commandes de poulets farcis, d’épaules d’agneau ficelées, des gammes très variés des viscères et des abats. Les stands réservés aux poissons attirent également les clients.

Les commerçants abordés insistent sur les conditions d’hygiène et la propreté des lieux. "Ce sont des conditions que nous respectons strictement. C’est essentiel pour notre renommée et réputation", souligne Mustapha, un vendeur qui propose poulets et œufs de campagne.

Les habitués des lieux saluent les efforts des équipes de contrôle de la qualité qui veillent à la protection du consommateur et du contrôle des marchandises sensibles, périssables et luttent contre la fraude.

Non loin des commerces, les espaces proposant des ustensiles de cuisine drainent les ménagères qui viennent, comme il est de coutume à la veille de chaque ramadhan, acquérir de nouveaux couverts, de nouveaux ustensiles traditionnels et modernes, des ingrédients utilisés dans les gâteaux, des produits d’hygiène et autres à des prix de gros sont très prisés.


Lire aussi: Fruits et légumes: la mercuriale en hausse dans les marchés du pays


L’aile réservée à la vente de vêtements et de chaussures ne désemplit pas. On y trouve de tout : tenues traditionnelles, vêtements pour enfants, pour adultes, sous-vêtements et chaussures modernes ou traditionnelles. A la veille du ramadhan, ce sont les tenues traditionnelles qui ont la côte. De fabrication locale ou importée, cette marchandise est proposée à tarifs jugés abordables.

"Les prix plus bas sont à la portée de toutes les bourses", commente Aïcha, une mère au foyer, qui vient d’ores et déjà "tâter le terrain" pour dénicher des tenues de l’Aïd. "Il faut penser aux dépenses de cette fête. Je m’y prends à l’avance", lance-t-elle, avant de "plonger" à la recherche de la bonne occasion.

De l’avis de tous, le souk de Graba offre cette possibilité de trouver tout ce qu’il faut sur place, ce qui évite au client de longs et harassants déplacements. Son succès réside aussi dans son ambiance où se mêlent senteurs de produits frais, arômes des épices, cris et appels des marchands joviaux et conviviaux. Une atmosphère particulière, celle d’un véritable souk.

Media

Vieux Souk Graba: une destination privilégiée des Bel-abbessiens
  Publié le : mercredi, 08 mai 2019 13:01     Catégorie : Régions     Lu : 5 foi (s)   Partagez