La recherche scientifique à Constantine, alliée dans la lutte contre le Covid-19   

Publié le : vendredi, 01 mai 2020 12:58   Lu : 273 fois

 

CONSTANTINE- En ce temps marqué par la propagation du nouveau coronavirus, le secteur de la recherche scientifique à Constantine a fait preuve d’un grand sens de responsabilité s’engageant pleinement dans la lutte contre cette pandémie à travers des actions d’accompagnement faisant de la vitalité de la science un allié dans le combat contre le Covid-19.

De la production du gel désinfectant jusqu’à la confection de kits de dépistage rapide du Covidd-19 en passant par des opérations d’appui logistique, le Centre de recherche en biotechnologie (CRBT) de Constantine a été parmi les premières structures scientifiques a avoir oeuvré à consolider les efforts déployés pour endiguer la propagation du Covid-19.

Le CRBT, premier établissement de biotechnologie en Algérie, avait saisi au vol la décision des pouvoirs publics relative à l’ouverture d'annexes régionales pour atténuer la pression sur le laboratoire de référence relevant de l'Institut Pasteur d’Alger(IPA) et s’était proposé pour abriter l’annexe de Constantine, comme l’autre force dans ce combat contre le coronavirus.

"La pandémie du Covid-19 nous a incité à faire face aux défis et à faire montre d'un véritable nationalisme scientifique pour apporter appui et assistance", a indiqué à l’APS le directeur du CRBT, Ammar Azioune.

Et d’ajouter : "depuis son entrée en service, au début du mois d’avril, l’annexe de l’IPA, implantée au CRBT, effectue entre 50 et 80 analyses de dépistage du Covid-19 et ses capacités peuvent aller jusqu’à 200 analyses par jour".

 --- La recherche scientifique, une dynamique au service de la société ---

Cette infrastructure de la recherche scientifique a mis à la disposition des laborantins les meilleures conditions leur permettant d'effectuer les analyses localement, dont un laboratoire de confinement aménagé selon les normes requises et doté des équipements logistiques nécessaires et les moyens indispensables au traitement des déchets biologiques, à la sécurisation du manipulateur en plus d’un service de gestion des risques biologiques, relève-t-on.

Fort d’un potentiel humain qualifié et d’une logistique de pointe, le CRBT s’est lancé le défi de confectionner un millier de kits de dépistage rapide du coronavirus, en s’appuyant sur la technologie "CRISPR", un outil de modification du génome.

"Le projet, premier du genre à l’échelle nationale, avance bien et sera dans quelques jours une réalité palpable et la stratégie du  Centre est de transmettre par la suite cette technologie à d’autres institutions et établissements de santé du pays", affirme le directeur du CRBT.

Les tests de dépistage rapide, en cours de confection par le CRBT, permettront d’identifier les anticorps spécifiques produits par l'organisme suite à une infection au coronavirus, et donneront aussi la possibilité de procéder à un "dépistage massif de personnes infectées, a souligné M.Azioune, affirmant que les réactifs indispensables à cette opération ont été commandés et seront disponibles "très prochainement".

Sur sa lancée, le CRBT a intensifié ses contacts à l’internationale et a réussi à décrocher l’exclusivité pour la distribution du test RT-PCR du diagnostic du Covid-19 au profit de laboratoires algériens et de pays

africains dans le cadre d’une collaboration avec l’université de Namur (Belgique), initiatrice d’une action de solidarité internationale.

Ce protocole de dépistage du Covid-19, basé sur la technique PCR (Polymerase Chain Reaction) développé à l’université Namur et maîtrisé par le CRBT, est destiné aux laboratoires dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a souligné M. Azioune, estimant que le choix du CRBT pour assumer cette mission à l’international n’était pas "fortuit", car disposant des compétences nécessaires en matière de formation sur l’utilisation de ce protocole de dépistage.

La vitalité de la science s’est également traduite dans l’Ecole nationale supérieure de biotechnologie (ENSB) de Constantine par l’initiative des étudiants du club scientifique à produire du gel hydro-alcoolique et le distribuer au profit des effectifs de l’hôpital de Didouche Mourad, de l’aéroport international Mohamed Boudiaf et des travailleurs de l’université constantine3, comme contribution de l’Ecole dans une conjoncture sanitaire exceptionnelle.

Pour le directeur de l’ENSB, Douadi Khelifi, la structure qu’il représente dispose de potentialités humaines et logistiques en mesure d’accueillir les tests de dépistage du Covid-19, car possédant des laboratoires ultramodernes équipés de matériel nécessaire pour faire ce genre de test.

"L’ENSB est doté de laboratoires des plus modernes à l’échelle internationale avec un poste de sécurité microbiologique qui pourra assurer des tests de dépistage du Covid-19", a-t-il soutenu à ce propos.

La recherche scientifique à Constantine, alliée dans la lutte contre le Covid-19   
  Publié le : vendredi, 01 mai 2020 12:58     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 273 foi (s)   Partagez